Chaise biodégradable Hemp Fine Chair, coque en chanvre dont les fibres sont liées avec une résine végétale, Vepa + Plantics

Maison et environnement : le point sur les matériaux déco écologiques

Il arrive que certains meubles nous fassent de l’œil… mais que nous soyons rebutés par le fait qu’ils utilisent des matériaux trop polluants (lors de la production ou lors de la fin de vie de l’objet, quand il ne s’agit pas de micro particules de plastiques libérées en continu pendant la vie du produit dans les intérieurs).

Nous avons modestement tâché de faire le point en nous concentrons sur les belles idées innovantes des designers et sur les matières les plus honorables sur le plan de l’éco responsabilité.

Le lin

Matière naturelle végétale cultivée en France, en Allemagne, en Belgique, dont la culture est peu gourmande en eau et pesticides, le lin est une matière exceptionnelle dont nous avons déjà vanté les vertus dans les articles suivants : 

Si le lin est bien connu en textile pour l’habillement et l’ameublement, et si on l’utilise aussi dans des panneaux d’isolation pour la construction, le lin offre aussi des applications possibles en mobilier. Par exemple, l’éditeur Boqa l’a employé pour ses fauteuils et canapés Acapulco en lieu et place des filins en plastique.

siège Acapulco lin
Fauteuil Acapulco assise lin, Boqa
vide poche lin
vide poche BRIEG par M Studio en lin et résine de maïs

Le chanvre

Le chanvre  est une fibre textile d’origine végétale. Le chanvre industriel, textile ou agricole provient de l’espèce Cannabis sativa, de la famille des Cannabacées. 

Le terme chanvre est utilisé de préférence pour désigner la plante industrielle et sa fibre végétale, tandis que l’on garde le nom scientifique Cannabis  pour la forme psychotrope, utilisée comme drogue ou dans un but médical. Il s’agit de la même espèce botanique.

Utilisé depuis le néolithique, le chanvre connaît des applications multiples : tissus, construction, isolation thermique et phonique, huile, cordages, tapis, biocarburants, médicaments, matériaux composites…

On parle de « superplante », car le chanvre est capable de couvrir les 4 besoins vitaux de l’humanité : Se nourrir, se loger, s’habiller, se soigner.

En raison de ses propriétés psychotropes, sa culture n’est pas autorisée dans tous les pays. Cependant, le chanvre pourrait se plaire dans tous les climats et types de sols. Comme le lin, la plante n’a besoin que de très peu d’eau, et comme elle n’est pas sujette aux agressions, elle ne requiert pas de pesticides. Les pays européens tentent de favoriser la culture du chanvre, d’autant plus intéressante avec l’augmentation du prix du pétrole.

Le chanvre attire à juste titre les designers en recherche de matériaux biosourcés, à faibre empreinte carbone.  La fibre de chanvre, utilisée en mélange mais avec une vraie dominante chanvre (exemple 70% de chanvre), peut donner lieux à du mobilier monobloc moulé (des sièges design d’un seul tenant notamment). L’idée est de lier les fibres avec une résine non toxique.

sièges chanvre
Hemp chair, fauteuil de chanvre par Werner Aisslinger pour Moroso

Côté textile, le chanvre coche toutes les cases : la fibre est six fois plus solide que le coton, anti bactérienne, elle donne des tissus solides, respirants et thermorégulants,  l’ impact environnemental est quasiment nul à la condition d’une culture locale.

Le plastique recyclé

Les filets usagés des pêcheurs, les bouteilles en plastique, et potentiellement tous nos déchets plastiques (mais la logistique du tri et du recyclage a encore de gros progrès à faire) peuvent redevenir matière première pour donner lieu à de nouveaux meubles et objets, de nouveaux tissus.

Un bel exemple de recyclage de plastique en matériau hautement désirable : « Le Pavé », des plaques de plastique aux beaux effets terrazzo (suite à un tri éclairé par coloris et caractéristiques), que l’on peut scier, percer, poncer, pour en faire des crédences, des plans de travail, des comptoirs, du mobilier.

plan de travail plastique recyclé
Plan de travail en plastique composite recyclé Le Pavé
matériau plastique écologique
Echantillons Le Pavé
salle de bain plastique recyclé
Usage du matériau Le Pavé référence minérale en salle de bains

Le plastique issu du recyclage est préférable à la production d’encore et toujours plus de plastique en partant des hydrocarbures. Cependant, il faut garder en tête que le mieux serait de réduire drastiquement la quantité de plastique dans nos vies ! Les matières naturelles (et surtout chanvre, lin, laine… le coton lorsqu’il n’est pas bio compte quelques mauvais points écologiquement parlant) sont à la fois belles, durables, agréables au contact avec la peau, d’un faible impact environnemental, et ne libèrent pas de substances nocives (les plastiques sont accusés de pollution par émission invisible de microparticules).  

De nouvelles ressources naturelles d’avenir

Les algues seraient utilisables en design pour réaliser des cloisons et des objets fabriqués en impression 3D. Se référer aux travaux  de l’atelier Luma à Arles, unité de design prospectif dont le projet « Algae Platform » est d’étudier le potentiel design des algues cultivées localement. Le designer Samuel Tomatis s’est emparé des algues bretonnes pour créer luminaires, mobilier, matériaux de construction, contenants alimentaires.

Autre ressource issue de la mer : les coquillages. Que faire des coquillages que l’on jette, comme les coquilles d’huitres, de moules, de Saint Jacques ? Réduits en poudre, ils peuvent devenir un matériau, proche du grès ou translucide. Voir le travail de Lucile Viaud et celui de Valérie Windeck à ce sujet.

matériau à partir d'algues
Collection en verre marin par Lucile Viaud marque Ostraco

Revenons sur la terre ferme pour évoquer aussi le mycélium, partie végétative des champignons, formée de filaments souterrains ramifiés. Ce mycélium serait un bon isolant acoustique et thermique, résistant aux chocs, léger, ininflammable. Il se mêle au bois pour donner des objets au toucher doux. Pour visualiser, découvrez les tabourets et luminaires des designers Sebastian Cox et Ninela Ivanova, l’architecture expérimentale de Pascal Leboucq, mais aussi les propositions des designers Oxman, Bäumel, Selg ou, comme pour les algues, Tomatis.

tour en champignons
tour en briques de champignons Hy-Fi tower par David Benjamin et sa firme The Living
mobilier champignons
Mobilier mycélium + sciure de bois par AFJD
mycélium design
Tabouret Leon Van der Veken pieds bois et assise en mycélium

D’autres pistes encore sont à l’étude, soyons ouverts aux nouvelles alternatives et attentifs pour tâcher de faire les meilleurs choix environnementaux dans notre logement et notre vie quotidienne, en n’oubliant pas les matières ancestrales irréprochables que nous connaissons delà, comme le chanvre et le lin.

Coussin laine recyclée

Thévenon

Á partir de : à partir de 72 €

Tête de lit lin lavé or

Thévenon

Á partir de : à partir de 532 €

Rideau lin lavé blanc

Thévenon

Á partir de : à partir de 251 €

Jeté laine recyclée ciel

Thévenon

Á partir de : à partir de 177 €
Plus d'articles
La Belgique, la déco en seconde nature.