mur de cadres
Un mur couvert de cadres chez la créatrice Gabrielle Aznar

Déco arty, quand l’atelier d’artiste inspire la déco

Lié au style industriel par le fait que le côté pratique (s’installer dans la meilleure lumière, ranger son matériel et l’avoir à portée de main) guide et façonne l’esthétique, le style arty est inspiré et inspirant. Comprendre par déco arty, la déco mêlée à un caractère artistique : l’atelier d’artiste et le lieu d’exposition (galerie) constituent deux références pour cet univers déco dont nous allons ensemble passer en revue quelques codes.

Vivre avec des objets d’art ou des œuvres d’art

Et si on faisait entrer l’art dans nos intérieurs ? Pièces de maîtres ou petites trouvailles, ici, c’est l’art du « vivre avec » qui prime. Accueillir des œuvres ou traiter ses objets préférés comme des œuvres, pour susciter le rêve, l’émotion. Faire de chez soi un parcours artistique, un lieu de contemplation et de méditation devant des pièces qui nous plaisent, nous touchent, nous interpellent, nous interrogent, provoquent éventuellement les débats entre amis. Assumer ses goûts, ses convictions, ses partis-pris et les exposer, pour créer un lieu à l’image de notre personnalité et qui ne laisse pas indifférent. Créer la rencontre, la conversation, autour d’une œuvre d’art ou d’un objet d’art. Faire découvrir à nos proches une sélection de talents, exposer ses propres créations, ou tout simplement enrichir sa déco avec de belles illustrations encadrées, ou un objet  – une lampe, un vase – qui impose sa présence et son esthétique. Faire de chez soi un territoire artistique, sans la froideur que l’on peut reprocher à l’exposition en galerie. Un peu d’art, beaucoup de vous, beaucoup de vie, voilà la recette gagnante de la déco arty.

Paravent d’artiste pièce unique Juliette Lamarca

En pratique, il s’agit de s’entourer d’œuvres d’art (dans une vaste et libre acceptation du terme), et de les mettre en scène en les combinant avec son mobilier, en les intégrant à sa vie quotidienne. On utilise pour exposer :  ses murs, mais aussi, une commode, une console, un dessus de cheminée, une étagère, un centre de table (grand plateau sur une vaste table où composer une installation, par exemple). Les choses peuvent changer de place, les installations être éphémères. Pour pratiquer ce style de vie arty, il faut de l’humour, de la couleur, de l’audace, du décalage, de l’inventivité, de la liberté. Autant de clés pour une déco arty pétillante, vivante, unique car impossible à reproduire à l’identique. Qui dit art dit expression !

Toile Juliette Lamarca mise en scène dans un intérieur
Toile Juliette Lamarca et sculpture JC Detallante
Statue tête d’Antinoos, Sophia Enjoy Thinking

Vivre dans un moodboard géant

Un moodboard, c’est une collecte d’éléments visuels propres à susciter l’inspiration, garder la mémoire d’un univers, d’un imaginaire, pour pouvoir s’y replonger, une manière de consigner ses idées en images. Les artistes (peintres, sculpteurs mais aussi créateurs de mode, de papier peint, costumiers, ébénistes, etc.) qui travaillent chez eux ont imprégné leur environnement de leurs sources d’inspiration. La déco arty choisit de tourner le dos au minimalisme pour préférer cet état d’esprit de lieu de vie chargé d’histoires et d’images, riche en couleurs et en textures, foisonnant, où le regard voyage, s’arrête, se perd et repart.

Chez les artistes, et donc les amateurs de déco arty, les images hétéroclites viennent tapisser les murs sous formes de cadres multiples, de documents épinglés sur un panneau de liège ou sur une grille de rangement murale (organisateur). 

La déco arty aime les principes d’accrochage et d’accumulation, ce qui ne veut pas dire que la loi du désordre et du chaos règne : au contraire, chaque chose doit pouvoir être vue, admirée, l’effet d’ensemble compte autant que le détail. Le mur est le principal terrain de jeu, mais les bibliothèques possèdent également une grande importance dans le style de vie arty : les bibliothèques sont ouvertes, certains livres sont présentés de face pour leur jolie couverture ou leur importance affective, et on garde certaines cases de la bibliothèque vides de livres pour pouvoir y exposer des objets fétiches (figurines, souvenirs). On se rapproche alors du cabinet de curiosités (collectionner des choses belles et étranges qui stimulent l’imagination et les exposer d’une façon qui les protège) .

La bibliothèque de la créatrice Gabrielle Aznar

Vous l’aurez compris, la déco arty c’est accumuler des choses inspirantes en les organisant soigneusement pour ne pas s’y perdre (ni les perdre) : on dispose, on étale, on entasse, on épingle, on empile, on place sous cloche ou vitrine, de façon organisée, sans craindre les mélanges, le mauvais goût, le regard d’autrui. Un savant mix réfléchi et joyeux, qui fait du bien au moral.

Boîte vitrine AMPM
Visuel d’ambiance marque Objet de curiosité autour d’un buffet d’antiquité 40’s

La verrière d’atelier et autres références arty

Dans un atelier d’artiste ou un espace d’exposition, une bonne lumière, c’est à dire une lumière naturelle et abondante, est primordiale. Très appréciée en décoration, la verrière à montants métallique et vitres allongées dans le sens vertical, communément appelée verrière d’atelier, permet de séparer des espaces tout en laissant la lumière circuler. Cette verrière, aujourd’hui associée aux artistes, fait partie de l’héritage du style industriel, les usines désaffectées de l’époque du plein essor industriel ayant été ensuite reconverties en ateliers d’artistes (puis en lofts chics d’habitation privée).

Intégrer une verrière dans son logement, soit pour cloisonner de façon légère et transparente, soit parce qu’on perce un mur existant pour l’alléger et gagner en luminosité, donne une connotation atelier d’artistes, que l’on peut renforcer en piochant d’autres références communes aux univers artistique et industriel : une chaise vintage en bois sur piètement métallique élevé, un grand bureau inclinable façon table de dessinateur, une lampe d’architecte métallique à pied articulé (lampe de table, lampadaire ou applique).

Photo personnelle de la rédactrice
Chaise d’atelier bienaise à chiner sur Selency

Pour emprunter encore plus directement aux artistes, pourquoi ne pas exposer des choses sur chevalet en bois d’artiste, sur sellette de sculpteur, et adopter des cimaises au mur pour un accrochage changeant comme dans une galerie d’art ?

selettes AMPM

Notre sélection de tissus arty

Par leurs couleurs originales, leurs décors aux thèmes inédits, leurs dimensions spectaculaires, leur capacité à nous entrainer dans des imaginaires riches, les tissus ont un rôle à jouer dans une décoration arty. 

Le mieux est de trouver sa propre façon de les utiliser, si possible décalée : un métrage de tissu pour dresser une table de fête (avec des accessoires variés et étonnants), du tissu imprimé que l’on encadre pour valoriser le dessin, un cumul de stores dépareillés à motifs pour couvrir les surfaces vitrées d’une véranda…

Imprimé Idris par Thévenon, mis en ambiance par « Le metteur en table » : le tissu utilisé façon arty !
tissu paysage imaginaire
tissu paysage montagne
tissu hortus lelièvre

Certains tissus d’éditeurs ressemblent à des œuvres d’art !

Plus d'articles
coup de baguette
Transformer sa déco à peu de frais