Découvrir le Lin lavé : une vraie révolution textile !

Lin lavé

Qu’est-ce que le lin lavé ?

Le lin lavé est une toile de lin qui a subi un processus spécifique de lavages à haute température et de séchage au tambour. Le tissu est soumis à rude épreuve pour rompre les liaisons intrinsèques des fibres de lin et ainsi annuler le côté habituellement un peu raide et rêche du lin : le lin devient mou, souple, d’une malléabilité complètement différente. On lui ajoute aussi des adoucissants pour le faire complètement basculer dans l’effet cocooning!
DSC_5584

Pourquoi on aime tant le lin lavé ?

Vu dans les tous les magasines dédiés aux tendances de décoration, le lin lavé est une vraie révolution textile ! On ne résiste pas à l’envie de le tester, de l’intégrer un peu partout chez soi pour se lover dedans tout en donnant un coup de jeune à notre intérieur grâce à ses couleurs intenses tellement séduisantes !
Mais si le lin a la côte en ce moment, il n’en n’est pas moins un textile très ancien qui nous fait remonter le temps et nous rappelle nos grands-mères : à l’époque des trousseaux et du beau linge qui dure toute la vie, le lin possédait une place de choix, car il est pur, robuste, polyvalent et imputrescible.
Le lin lavé c’est le lin nouvelle génération qui nous parvient comme chargé d’histoires : histoire du passé et des traditions familiales, histoire d’un textile qui a déjà roulé sa bosse pour devenir lin lavé et acquérir cette irrésistible patine, ce froissé – bosselé que l’on aime tant.
Si le lin lavé blanc exprime une modernité angélique et vaporeuse, si le lin lavé couleur lin nous connecte à la nature « brute » en donnant une esthétique classique, le lin lavé teint en couleurs variées – fruitées, épicées, profondes, fraiches… – apporte à nos décors une touche bohème chic qui nous donne envie de rêver, de s’évader en pensée, confortablement pelotonné…
DSC_5582

Du lin lavé dans toutes les pièces

Dans la cuisine

Le lin est depuis toujours une matière de référence pour les torchons (parfois additionné de coton). On en fait aussi des tabliers, des serviettes de table. Mais avez-vous testé le lin lavé en nappe ? Il réinvente la table en lui donnant beaucoup de charme.
naturel
vertdeau

lin lavé sur la table de la cuisine

Dans le salon

Au salon, le lin lavé sait tout faire ! Housses de coussins, plaids simples, molletonnés, piqués, il sait aussi revêtir les sièges tels que canapés, fauteuils, méridiennes, car il est durable et ne se déforme pas. Et bien sûr, le lin lavé met son chic naturel et ses belles couleurs mates au service des rideaux en lin.
rideau4

Dans la chambre

C’est dans la chambre que le lin lavé est le plus présent : il est parfait pour le linge de lit. D’abord, tout simplement, parce que ça change ; mais aussi car il possède une vertu thermorégulatrice. En effet, on sait bien que le lin garde une certaine fraîcheur l’été, mais, on le sait moins, il réchauffe aussi l’hiver.
Et maintenant que le lin est devenu lin lavé, c’est tout un nouvel univers de douceur qui s’offre à nous en draps, taies d’oreillers, housses de couettes lin lavé, couvre-lits : le côté un peu « cassant » n’existe plus, le lin nous accueille en se fondant sur la peau et sa texture est veloutée, presque comme un doudou !
Le lin lavé convient également aux chambres d’enfants et de bébés : il les rend très actuelles et on y trouve toutes les couleurs que l’on souhaite, des plus vives aux pastels tendres.

Dans la salle de bains

Le lin lavé a même investi la salle de bain : traité avec une structure de tissage en nid d’abeille, le lin lavé apporte un nouveau look aux serviettes de bain là où l’éponge de coton ne nous surprend plus. Très absorbant, il ne se déforme pas et peut se laver à 60°C : encore une fois, irréprochable !

Comment entretenir le lin lavé ?

Le lin lavé se lave en machine à haute température (40°C voire 60°C). La chaleur détend la fibre de lin ce qui rend le lin lavé encore plus doux. A partir de 60°C, le lavage tue les acariens, responsables de la plupart des allergies. Pour le lin lavé coloré, on privilégie une lessive neutre, ne contenant pas d’azurants (agents blanchissants).
Le vinaigre blanc peut être utilisé occasionnellement : assainissant, adoucissant (un bon point pour les régions où l’eau est calcaire), il ravive les couleurs du lin lavé coloré et déjaunit au contraire le linge blanc.
Pour l’essorage du lin lavé en machine après le cycle de lavage, il est bon de ne pas trop charger la machine pour que le lin lavé puisse retrouver du gonflant en n’étant pas trop comprimé. Un essorage modéré, à 600 tours par minute est préconisé pour un froissé élégant. Le lin lavé se plait étendu dehors au grand air ; mais il convient aussi très bien au séchage en sèche linge car « il aime être maltraité » : ce traitement adoucit encore sa fibre !
Vous allez adorer notre dernier conseil en matière d’entretien du lin lavé : on ne le repasse pas ! Car on le veut froissé! Mais si vous ne pouvez pas vous retenir (difficile d’aller à l’encontre de ce qu’on nous a toujours appris), repassez-le encore légèrement humide, ce sera plus facile.
comment laver le lin ?

Vous l’aurez compris, le lin lavé est un tissu tendance qui nous relie au passé, que l’on peut facilement adopter dans toutes les pièces de notre logement sous de multiples formes. La variété de ses teintes est un bonheur pour jouer avec les styles et les combinaisons.
Facile d’entretien, il ne faut pas hésiter à le laver, le relaver et même le passer au sèche linge, car il en devient de plus en plus beau : comme il arbore naturellement un côté vieilli et froissé, on ne fait que renforcer ses caractéristiques.

Plus d'articles
tissus outdoor
Des tissus outdoor pour votre décoration d’extérieur