le lin matière éco responsable en textile
Champ de lin

Textile et éco responsabilité

Le but de cet article est de partager avec vous un état des lieux des avancées de la filière textile en matière d’éco responsabilité, pour vous permettre une consommation plus éclairée. Les choses bougent, vite, et dans le bon sens, mais nous sommes encore au début du chemin en matière d’écologie textile.

Quelles sont les solutions disponibles pour une consommation textile plus vertueuse et engagée ? Est-ce vain ? Quelles sont les bonnes idées ? Quelle attitude privilégier ?

Nous verrons ensuite quels produits proposés par MesRideaux.fr (tissus, et produits déco confectionnés sur mesure à partir de ces tissus) peuvent répondre à vos recherches concernant l’éthique et l’environnement en textile. Comme vous, nous nous questionnons et souhaitons avancer dans le sens, au fil du temps, de l’éco responsabilité !

 

Le recyclage des tissus

 

Mis sur pieds en quelques années seulement, le recyclage textile apparaît comme un levier intéressant pour revaloriser les matières, plutôt que de les détruire et repartir indéfiniment à zéro avec de nouvelles matières premières.

Quelles matières on recycle ?

L’offre des matières recyclées concerne aujourd’hui aussi bien les matières naturelles (animales, comme la laine, ou végétales, comme le coton) qu’artificielles (base naturelle nécessitant une transformation chimique pour devenir matière textile, comme la cellulose du bois que l’on transforme) ou encore synthétiques (issues du pétrole).

D’où viennent les matières textiles que l’on recycle ?

Les ressources employées pour recycler proviennent :

  • Des textiles inutilisés ou invendus dès la phase industrielle, qu’ils soient fibres, filaments, chutes ou produits finis.
  • De la collecte de vêtements et tissus divers déjà consommés et usagés
  • Ou de filières autres que le textile : déchets de plastique (bouteilles, filets de pêche) ou déchets agricoles (on sait convertir en textile la queue de l’ananas, le maïs, etc.).

Comment favoriser le recyclage à la source ?

Explorons un peu l’articulation entre recyclable et recyclé.

Une matière recyclable peut potentiellement être recyclée. Bien sûr, cela dépend dans les faits de la bonne organisation des réseaux de collecte et transformation, et cela est fait lorsqu’on dispose d’assez de matière recyclable à traiter pour justifier une production industrielle.

Toutefois, si l’on veut consommer des textiles allant dans le sens du recyclage, dès leur début de vie, c’est à dire choisir ses tissus en fonctions de la recyclabilité ultérieure, il est bon de connaître ces quelques critères (en espérant que le bon recyclage des tissus gagne en efficacité dans le temps) :

  • Privilégier les monomatières (100% coton, 100% lin…)
  • Choisir au maximum un bi-matières, avec au maximum 15 à 20 % de la deuxième matière, et de préférence des matières de la même famille (laine+cachemire, coton+viscose…).
  • Eviter l’élasthanne (5% maximum)
  • Bannir les fibres métalliques
  • Eviter les décors jacquard complexes
  • Eviter la maille indémaillable (maille jetée)
  • Eviter les apprêts (ce qu’on appelle l’ennoblissement) : anti froissage, enductions…
  • Eviter les décors collés ou cousus.

 

Quelles sont les techniques de recyclage textile ?

Deux techniques de recyclage existent :

Le recyclage mécanique

C’est le plus employé et celui qui possède le plus faible impact environnemental, mais la fibre obtenue demande en principe à être mélangée avec de la fibre non recyclée pour compenser une déperdition de qualité. La matière transformée n’étant pas parfaitement claire, cela limite aussi les possibilités de colorations.

Le recyclage chimique

Cette technologie peut être énergivore et impliquer l’usage de beaucoup de solvants chimiques, il faut donc considérer au cas par cas comment ette est pratiquée pour juger de son impact sur l’air, l’eau et l’environnement. Par contre, la fibre obtenue retrouve le niveau de pureté et de performances que la fibre originelle, promettant un recyclage matière potentiellement infini.

Quelles matières pour quelle technique de recyclage ?

Dans les faits, cotons et laines sont majoritairement recyclés mécaniquement après tri par couleurs et types de fibres, nettoyage, déchiquetage et nouveau filage.

Les cotons et résidus végétaux peuvent être recyclés chimiquement pour donner de nouvelles matières cellulosiques (viscose, lyocell, cupro, modal).

L’immense majorité des synthétiques recyclés provient des bouteilles plastiques ou filets de pêche usagés que l’on retravaille par recyclage mécanique.

On constate ici un souci : aujourd’hui, la filière textile recycle très peu les tissus synthétiques, elle préfère purger les déchets de l’industrie agro-alimentaire que les déchets issus de sa propre filière. La mise en place effective du recyclage au sein de la filière textile a beaucoup de progrès à faire. On parle de 1 % des matières recyclées « de textile à textile », et 99 % du polyester recyclé provenant du recyclage de bouteilles. Réduire les déchets plastiques reste une bonne chose, mais idéalement la filière textile devrait pouvoir gérer les déchets issus des produits qu’elle met sur le marché.

Limite de l’intérêt environnemental des recyclés synthétiques

Si les recyclés synthétiques semblent une réponse au problème des plastiques, ils nécessitent encore beaucoup de pétrochimie pour l’obtention d’une fibre de qualité. L’idéal serait en fait de réduire globalement la consommation de matières synthétiques ; puis dans ce cadre là, que les textiles synthétiques consommés  soient recyclables et recyclés. L’avancée environnementale ne vaut que dans cette logique de réduction.

D’un point de vue purement  environnemental, le polyester recyclé est plus responsable que le polyester vierge. Mais le choix des matières naturelles reste à privilégier.

Conclusion sur le recyclage des matières textiles

Si le recyclage est assurément une piste pour une économie plus circulaire, il n’est pas la panacée d’une production textile vertueuse. Un produit textile est avant tout un produit qui dure dans le temps grâce à sa qualité ainsi que sa capacité à traverser les modes. « Consommer moins mais mieux », vous l’avez déjà entendu, et c’est toujours vrai !

 

Miser sur la qualité, c’est éco responsable

 

Cela paraît tout bête et pas forcément novateur, mais faire vivre les produits le plus longtemps possible, c’est réduire leur impact environnemental et soutenir la consommation circulaire.

La qualité est ce qui permet de prolonger la durée de vie.

En effet, la logique de renouvellement rapide (des vêtements, des produits déco) porte un coût environnemental et social. Viser le plus bas prix possible revient à déséquilibrer le juste rapport qualité / prix, et faire chuter la qualité, reléguée en second plan.

La qualité supérieure des produits, gage de leur longévité, est l’axe primordial sur lequel se concentrer pour ralentir les boucles de production. Les fabricants comme les consommateurs ont à sa soucier de ce choix de la qualité et de la durabilité pour faire progresser ensemble l’écologie dans la filière textile !

S’il est important de recycler et revaloriser les matériaux, la priorité doit être la durabilité, et cela passe nécessairement par ce choix de la qualité.

Les matières nobles

Le naturel possède à l’œil et au toucher des qualités qui lui sont propres. Les matières naturelles sont :

  • Le coton. En tant que tissu, il a tout pour plaire, mais malheureusement, c’est un assoiffé au moment de sa culture. Lorsqu’il est teint, il consomme également beaucoup d’eau pour bien prendre la couleur. A préférer écru ou de couleur claire donc, pour ce qui est de l’écologie. Et si possible bio, ce qui évite l’utilisation importante de pesticides. Les conditions de culture du coton peuvent être plus ou moins vertueuses, il faut regarder au cas par cas les labels spécifiques (car de bonnes pratiques existent tout de même, comme l’arrosage avec de l’eau de pluie récupérée, et seulement aux moments clés où la plante en a vraiment besoin pour se développer correctement).

 

  • La matière naturelle que nous ne cessons de vous recommander, c’est le lin. Il traverse les années, les décennies, voire les siècles, en offrant toujours une allure authentique (avec sa fibre végétale apparente et sensorielle) et une belle tenue. Ceux qui possèdent des draps de grand-mère ne démentiront pas ! Le lin pousse quasiment sans eau, et sans pesticides. C’est réellement une matière vertueuse !

 

  • Le chanvre est aussi tout à fait recommandable, mais on trouve moins de tissus de chanvre (c’est une fibre plus rustique et moins polyvalente).

 

  • Les matières artificielles à base cellulosique, c’est à dire la viscose, le lyocell, le modal, le cupro… Attention tout de même, l’engouement en flèche pour la viscose et sa naturalité conduit parfois à la déforestation… Donc, à consommer dans la limite du raisonnable. Parfois, la production de ces matières est responsable, et parfois elle ne l’est pas.

Le bon choix, c’est celui dont vous ne vous lasserez pas. Le meilleur choix (parmi les tissus classiques), c’est le lin.

Et quand vient le moment de renouveler sa déco, pensez à transformer en autre chose si vous savez coudre,  proposer / donner autour de vous, apporter à des réseaux d’entraide solidaire, vendre en ligne ou en brocante, déposer dans une borne de recyclage en dernier lieu. Sachez que MesRideaux.fr a mis en place un partenariat avec « Redonner » pour que vous puissiez bénéficier d’une remise de 10% sur vos nouveaux rideaux lorsque vous déposez vos anciens rideaux dans l’un des points de collecte ; cliquez sur le bloc bleu marine « je recycle mes rideaux » en page d’accueil du site MesRideaux.fr .

L’esthétique intemporelle

Comme nos clients cherchent fréquemment de beaux produits textiles naturels et intemporels qui traversent les modes sans faiblir et durent des années sans lasser, nous avons créé sur le site MesRideaux.fr le filtre de recherche « Naturels Intemporels ». Vous y trouverez des produits élégants et simples, aux couleurs neutres, en coton, lin, laine… Un outil qui vous fera gagner du temps si vous avez cette envie de valeurs sûres.

Tissus et déco éco responsables sur MesRideaux.fr

L’engagement éthique de notre fournisseur Dormeuil

Dormeuil est au départ un spécialiste des costumes masculins 100% laine de très belle facture. Ce fabricant nous permet de détourner ses tissus pour en faire des produits textiles de décoration d’intérieur (rideaux, coussins, etc.) au style dandy à la fois classique et décalé.

Les valeurs sociales et environnementales sont au cœur de leur démarche. La laine est contrôlée de très près non seulement pour maintenir toujours le même niveau de qualité des fibres, mais aussi concernant les questions du bien être animal, des conditions de vie et de travail des éleveurs et exploitants

Dans son livre « À la recherche des laines précieuses » paru en 2015 aux Éditions Glénat, Dominic Dormeuil, actuel dirigeant de la maison Dormeuil, décrit avec précision, en vrai connaisseur de terrain, la diversité des conditions de vie et de travail des exploitants de laine de diverses régions du monde.

Dominic Dormeuil, image Dormeuil

Pour chacun de ses tissu de laine, Dormeuil est capable de livrer dans le détail la chaîne d’approvisionnement complète.

Dormeuil a reçu en 2018 le prix de la mode éthique durant le Salon international du tissu Milano Unica, en récompense à son attachement à la traçabilité et à l’approvisionnement éthique.

Nous vous recommandons chaudement ces très belles étoffes naturelles, écologiques et au style fort : découvrez les en unis sergés, unis chevrons, carreaux tartans ou Prince de Galles… Qualité, naturalité et effet coup de cœur s’y retrouvent, pour une déco parée pour durer des décennies.

Tissus recyclés disponibles en ligne pour vos confections sur mesure

Vous trouverez sur notre site le tissu uni « Elite » de la marque Thévenon qui utilise du coton et du lin recyclé. Le colorama est très vaste, le toucher adouci, la composition intégralement végétale. La grande laize offre un bon rapport qualité prix si l’on considère le coût au mètre, ainsi que la possibilité de tailler de grandes pièces sans raccord.

Toujours chez la marque Thévenon, le modèle uni chiné « laine recyclée » (le bien nommé) est un tissage de laine à l’aspect feutré qui réemploie de la laine triée, mise en pièce, refilée. Il comporte 70% de laine.

Laine recyclée

Ces deux tissus sont d’autant plus intéressants qu’ils concilient le naturel (coton, lin, laine) et le recyclage.

 Quelques mots de conclusion sur l’éco responsabilité en textile

Difficile de conclure tant nous aimerions ne pas faire de raccourcis.

A ce jour, de belles initiatives existent pour plus d’éthique dans le textile, et de nouvelles solutions ne cessent d’éclore. Mais tout cela prend du temps et demande à être amélioré. Considérons que nous en sommes aux prémices !

La bonne attitude en tant que consommateur textile, c’est de pratiquer des achats pensés pour durer sur le long terme, en privilégiant le naturel (le lin, les superbes qualités de laines éthiques de Dormeuil), et pourquoi pas le naturel recyclé (tissu Elite en coton et lin).

Offrez-vous de beaux produits de décoration sur mesure qui correspondent tellement à vos envies, vos goûts et votre intérieur, que vous n’aurez pas envie d’en changer. En textile, le plus vertueux, c’est de produire moins.

Si vous avez chez vous des produits textiles en fin de vie dont vos ne pouvez pas faire profiter quelqu’un d’autre, déposez-les dans l’un des points de collecte de notre partenaire « Redonner » (lien « je recycle mes rideaux » à cliquer en page d’accueil de notre site), vous serez récompensé par une remise sur vos prochains rideaux, que nous souhaitons autant que vous qualitatifs et durables pour contribuer à faire bouger les choses sur la planète textile.

Rideau Woodland Tartan

Dormeuil

Á partir de : à partir de 744 €

Rideau Royal 11 Dandy

Dormeuil

Á partir de : à partir de 653 €

Rideau Elite recyclé

Thévenon

Á partir de : à partir de 201 €

Rideau laine recyclée

Thévenon

Á partir de : à partir de 359 €
Plus d'articles
12 modèles de rideaux modernes pour la cuisine