rideaux teinture couleur
Tissu rideau teint en couleur

Comment teindre des rideaux ?

Dans un esprit anti –gaspi et pour peu qu’on trouve plus gratifiant de faire soi-même, il est tout à fait possible d’offrir une nouvelle jeunesse à une paire de rideaux existante, grâce à un bain  de jouvence coloré ! Un bon plan récup à exploiter pour faire du neuf avec du vieux, changer les couleurs de sa déco en gardant des rideaux dans le ton et dans le vent ! Nous vous expliquons ci-après comment teindre vos rideaux, et aussi les limites (car oui, au risque de jouer les rabat-joie il y en a toujours) de l’exercice.

Peut-on teindre tous les rideaux ?

Et plus largement, peut-on teindre n’importe quel tissu ? Les matières textiles absorbent et fixent différemment la teinture. Le mieux serait d’avoir affaire à des  rideaux en matière 100% naturelle. Ruez-vous sur l’étiquette de composition textile : lin, coton, laine, soie : c’est parfait (attention toutefois à la laine qui peut rétrécir dans de l’eau très chaude, à la soie qui est délicate par nature). Avec la viscose, la teinture fonctionne aussi, car la base de cette matière est naturelle : il s’agit de cellulose de bois que l’on transforme pour la rendre filable et utilisable en textile (c’est ce qui caractérise les matières artificielles : base naturelle transformée, à la différence des matières synthétiques issues du pétrole). Un mélange coton et lin prend bien la teinture également.

Les matières synthétiques, comme le polyester, l’acrylique, n’absorbent pas la teinture. Ni les fils métalliques (mais on peut vouloir teindre des rideaux en coton à détails dorés, et conserver les touches de doré intactes). Méfiance encore, avec les traitements d’aspect : enduction cireuse ou plastifiée, imperméabilisant…

Les rideaux à motifs imprimés ou comportant différentes matières dans leur tissage réservent des surprises (mais si on est ouvert aux surprises, pas d’incompatibilité majeure). 

Dans le premier cas, celui des motifs imprimés, vous risquez de modifier la tonalité de l’ensemble sous l’effet de la teinture, mais en gardant toujours le motif visible en transparence (il peut apparaître modifié, si certaines parties sombres ressortent nettement alors que différentes parties claires finissent toutes plus ou moins de la même couleur). 

Dans le second cas, vous pouvez avoir une des matières du tissage de vos rideaux qui prend bien la teinture (ces parties deviendront rouges si la teinture est rouge) tandis qu’une autre matière n’absorbe pas ou absorbe peu la couleur (ces parties pourraient rester blanches après teinture en rouge, ou adopter une teinte rose clair au lieu de rouge). Conclusion, des rideaux blancs avec deux matières différentes présentes dans le tissage finiraient bicolores, soit en faisant ressortir des motifs (si les matières sont bien séparées par zones), soit avec un côté chiné (si les matières travaillent ensemble dans tout le tissage en étant étroitement imbriquées). Cela se teste par curiosité ?

Dans tous les cas, un petit lavage en machine de vos rideaux s’impose avant de tenter quoi que ce soit.

Quelle couleur de teinture pour teindre des rideaux ? 

Pour la couleur, soyons logiques : on ne teint pas des rideaux foncés avec une couleur plus claire. Vous pouvez teindre de la même couleur (pour redonner de l’éclat), ou plus foncé.

La couleur initiale des rideaux influera sur le résultat final : si vous teignez des rideaux jaunes en bleu, ils ne deviendront pas bleus mais verts.  Si vous avez fait un peu de peinture, rappelez-vous les mélanges de base : jaune + bleu = vert, jaune + rouge = orange, bleu + rouge = violet. Le noir l’emporte sur n’importe quelle couleur de départ (si le dosage de teinture est suffisant, sinon on peut obtenir des tons sombres subtilement colorés… ce qui n’est après tout pas si mal ?).

Attention, un tissu décoloré à la javel ne peut être teint ensuite.

Quelle couleur choisir pour vos rideaux ? C’est avant tout une histoire de goûts, et aussi d’harmonie avec le reste de votre intérieur. Si le sujet de la couleur en déco vous intéresse, vous pouvez lire notre article complet sur la question.

Quel type de teinture pour teindre des rideaux ? 

Comme une paire de rideaux représente une grande surface à teindre, le mieux est d’utiliser des teintures « grand teint » que l’on met dans la machine à laver. Le brassage du tissu est idéal et la teinture se fait toute seule ! Vérifiez tout de même avant de vous lancer que la capacité de votre machine est suffisante, et que les rideaux ne sont pas complètement compressés à l’intérieur. 

Pour teindre des rideaux en machine, il convient de les humidifier au préalable (si vous venez de laver les rideaux avant de commencer, réalisez la teinture dans la foulée). Vous lancez ensuite un cycle complet avec la teinture et les rideaux. Après un dernier cycle distinct, à vide, pour le nettoyage (avec de la lessive), votre machine est propre et prête à remplir son office habituel !

Avec ce type de teinture en machine, et contrairement aux teintures « à la main » que l’on dissout dans une casserole d’eau bouillante, nul besoin de sel, de vinaigre blanc, ou autre fixateur, la formule est tout en un.

Nous vous conseillons les teintures Dylon (testées et validées). Il existe une boutique spécialisée à Paris, plusieurs points de vente physiques (comme BHV Paris) et des distributeurs en ligne.

Prévoyez votre teinture en quantité suffisante : c’est une question de poids de vos rideaux. Un paquet de teinture Dylon utilisable en machine teint 600g de tissu si l’on souhaite une nuance intense. Si vos rideaux sont plus lourds, la même quantité de teinture donnera des nuances plus claires, comme un rose au lieu d’un rouge, un bleu clair au lieu d’un bleu foncé. Vous pouvez aller jusqu’à 1,8kg en poids de rideaux avec un seul paquet de teinture si vous acceptez l’obtention d’une teinte éclaircie par rapport à l’emballage ; sinon utilisez deux paquets de teinture.

Ne passez pas en machine des rideaux à plis tapissiers. Rideaux à pattes, à nouettes : c’est parfait. A œillets, c’est possible : attachez les œillets entre eux avec une ficelle pour limiter les chocs dans le tambour de la machine.

Teindre des rideaux avec un effet « tie and dye » 

… En français, « attacher et teindre ».

Teindre soi-même permet de jouer avec les effets « tie and dye », ces ligatures que l’on forme avant teinture pour garder des parties du tissu « en réserve », c’est à dire non accessibles à la teinture (couleur du support préservée à cet emplacement).

Si vous êtes particulièrement créatif ou aventurier, et que vous souhaitez changer totalement le look de vos rideaux, munissez-vous de ficelle imperméable (une matière n’absorbant pas la teinture) et d’élastiques en caoutchouc : le principe du « tie and dye » est de créer des motifs par pliage, écrasement, roulage, et bien sûr attachage. En clair, on donne des formes au tissu (spirale, saucisson, accordéon, petites boules  cerclées  à la base, etc.), on le comprime, on attache en serrant bien.

En bref

Vous l’aurez compris, si vos rideaux ne vous plaisent plus, tentez le tout pour le tout en passant par la case teinture. Ce sera une expérience amusante et vous ferez des économies ! Toutefois, le résultat peut être surprenant voire éventuellement décevant si vos rideaux sont en mélange de matières, à motifs, ou que vous expérimentez le tie and dye pour la première fois. Soyez ouvert d’esprit ! Avec des rideaux naturels unis, ou si vous avez lu consciencieusement ce qui peut se passer selon les différents cas de figure, tout devrait bien se passer.

A vos rideaux et amusez-vous bien !

Plus d'articles
Comment choisir ses rideaux pour une décoration de montagne ?